0 2 minutes 4 mois

S’exprimant au terme du Comité régional de développement (CRD) sur le lancement du Projet d’établissement 2024-2028 du Centre hospitalier régional de Ourossogui, le gouverneur de la région, Mouhamadou Moctar Watt, a relevé  la nécessité de s’inscrire dans la « complémentarité » entre les hôpitaux de Matam et Ourossogui, deux établissement se trouvant sur un rayon de dix kilomètres. « La région de Matam a une spécificité bien heureuse avec deux hôpitaux de niveau 2 qui se trouvent sur un rayon de dix kilomètres. Au lieu de faire dans la concurrence, je crois bien qu’on doit s’inscrire dans la complémentarité », a-t-il déclaré. 

Magnifiant le traitement des personnes souffrant d’insuffisance rénale, avec les dialyses qui se font à l’hôpital régional de Matam, le chef de l’exécutif régional a rappelé que « la vocation première  de la structure était d’abriter le pôle mère-enfant de la région de Matam, même si  cet établissement sanitaire accueille d’autres spécialités ». 

Ainsi, il préconise « d’engager la réflexion avec la participation du niveau central pour voir comment valoriser et rationaliser les prestations dans ces structures hospitalières qui sont distantes de moins d’une dizaine de kilomètres, auxquelles s’ajoute l’hôpital de Agnam qui est du même niveau ».

Laisser un commentaire