0 2 minutes 1 mois

Abdoulaye Seck, fils de Idrissa Seck arrêté pour trafic de cocaïne a été entendu hier par les enquêteurs de l’Ocrtis.

Abdoulaye Seck, fils de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, a été arrêté dans le cadre d’une opération anti-drogue de l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS). Lui et ses complices sont placés en garde pour des soupçons de trafic international de drogue et blanchiment de capitaux.

Face aux enquêteurs, Abdoulaye Seck a nié toute implication dans ce trafic de drogue. Il reconnait cependant connaitre Sylvain Bathiapara Bathily Mendy depuis Paris. Mendy avec qui il aurait été «en rapport permanent» est le cerveau présumé de l’affaire,.

Sylvain Bathiapara Mendy est tombé en même temps qu’un certain Pathé Guèye, lundi dernier à Karang. Le duo tentait de franchir le poste frontalier à bord d’un 4X4 de couleur blanche. Il était en possession de «18 kilogrammes de cocaïne planqués dans des cachettes aménagées dans ledit véhicule», souligne Libération. «L’OCRTIS, sur la base de plusieurs éléments techniques et de témoignages, a établi que Abdoulaye Seck devait récupérer une partie de la drogue.

Mais d’après Abdoulaye Seck, il s’est rendu chez lui, en plus de l’appeler, c’est parce qu’il lui aurait vendu un quad à 3 millions FCFA. Il ajoute qu’il devait d’ailleurs lui remettre la carte grise. Les enquêteurs sont dans l’attente de certaines réquisitions qui seront déterminantes pour la suite de l’enquête.

Laisser un commentaire